Le French Voices Award 2017 pour Mohamed Mbougar Sarr | Livres Hebdo

Par Vincy Thomas, le 06.02.2018 à 13h34 (mis à jour le 06.02.2018 à 21h56) Traduction

Le French Voices Award 2017 pour Mohamed Mbougar Sarr

Mohamed Mbougar Sarr. - Photo DR

13 livres ont été retenus par les services culturels de l'Ambassade de France aux Etats-Unis, afin de récompenser les éditeurs et traducteurs américains favorisant la propagation de la littérature française.

Le 5 février, les services culturels de l'Ambassade de France à New York ont remis le Prix French Voices 2017, qui distingue à la fois l'éditeur et le traducteur ou la traductrice d'un livre français. Le prix a été créé en 2013.

Terre Ceinte, Grand Prix French Voices 2017

L'écrivain Mohamed Mbougar Sarr, la traductrice Alexia Trigo et l'éditeur Présence Africaine ont remporté le Grand Prix French Voices 2017 pour Terre Ceinte, paru initialement en France en 2014. Le livre avait reçu le Grand prix du roman métis 2015 et a été édité en poche début janvier chez le même éditeur.

L'auteur déroule son récit dans une ville, Kalep, déchirée par la violence et contrôlée par les islamistes: deux jeunes gens sont exécutés pour avoir entretenu une relation amoureuse. Ce premier roman raconte comment s'organise une forme de résistance clandestine, malgré la terreur.

Le livre n'a pas encore d'éditeur aux Etats-Unis. Le prochain roman de Mohamed Mbougar Sarr, De purs hommes, paraîtra le 5 avril chez Philippe Rey.

Une sélection de 13 livres

Parmi les 13 livres sélectionnés, quelques-uns étaient d'ailleurs en quête d'un éditeur: ceux de Nathalie Azoulai (Titus n’aimait pas Bérénice, P.O.L, 2015), Stéphane Bouquet (Vie Commune, Champ Vallon, 2016), Sarah Gensburger (Mémoire vive. Chroniques d’un quartier Bataclan 2015-2016, Anamosa, 2017), Alexandre Leupin (Edouard Glissant, philosophe : Héraclite, Hegel et le Tout Monde, Hermann, 2016), Maryam Madjidi (Marx et la poupée, Le Nouvel Attila, 2017), Patrice Nganang (La saison des prunes, Philippe Rey, 2013), Martin Page (L’Apiculture selon Samuel Beckett, L’Olivier, 2013) et Anne Percin (Ma mère, le crabe et moi, Rouergue, 2015).

La sélection comprenait aussi les ouvrages de Evelyne Bloch-Dano (Jardins de papier : de Rousseau à Modiano, Stock, 2015, University of Virginia Press, 2018), Damien Boquet et Nagy Piroska (Sensible Moyen Âge. Une histoire des émotions dans l’Occident médiéval, Le Seuil, 2015, Polity Press, 2018), Patrick Boucheron (Conjurer la peur. Essai sur la force politique des images, Le Seuil, 2013, Polity Press, 2018) et Alain Guiraudie (Ici commence la nuit, P.O.L, 2014, Semiotexte, 2017).
 
close

S’abonner à #La Lettre