Du neuf avant tout | Livres Hebdo

Dans le hall de la faculté Paris 7-Diderot. - Photo OLIVIER DION

Le marché de l'édition universitaire a de nouveau décroché en 2017-2018, mais les nouveaux concepts éditoriaux développés au cours des dernières années permettent, dans une certaine mesure, de compenser le désamour structurel des étudiants pour les livres de fond. _ par Charles Knappek


Plus nombreux, mais pas forcément plus acheteurs. Les baby-boomers de l'an 2000 entrent à l'université - soit environ 30 000 élèves de plus qu'à la rentrée 2017 - mais les éditeurs ne s'illusionnent pas sur leur propension à dynamiser les ventes d'ouvrages.
« Nous ne prévoyons pas d'augmenter nos tirages moyens », déplore Manon Savoye, directrice éditoriale chez Ellipses. Dans le contexte d'un m

Lire la suite (28 180 caractères)

S’abonner à livres Hebdo

Débloquez l’accès illimité aux articles et aux archives.

  • Classements et tableaux de bord
  • Meilleures ventes
  • Agenda événements
  • L’annuaire éditeurs & diffuseurs
  • Et plus encore...
je m’abonne

Acheter l’article [1,50€]

Il sera archivé et listé avec vos précédents achats depuis votre compte Livres Hebdo.

  • La version pdf et imprimable
  • L’accès aux documents annexes
  • L’archive disponible à vie
j’achète l’article

Thématiques

Auteurs cités (2)

close

S’abonner à #La Lettre