Par Vincy Thomas, Marine Durand, le 08.11.2016 à 13h02 (mis à jour le 08.11.2016 à 16h33) - 1 commentaire Lauréat

Serge Joncour distingué par le Prix Interallié 2016

Serge Joncour - JEAN-LUC BERTINI/FLAMMARION

Repose-toi sur moi (Flammarion) de Serge Joncour a reçu l'un des derniers grands prix littéraires de la saison, le Prix Interallié, ce mardi 8 novembre 2016.

Serge Joncour avec Repose-toi sur moi a reçu le Prix Interallié ce mardi 8 novembre 2016, dès le premier tour par six voix contre trois voix à Eric Vuillard (14 juillet, Actes sud) et deux voix à Gaël Faye (Petit pays, Grasset). C'est le second prix de la saison pour Flammarion, après le Renaudot pour Yasmina Reza jeudi dernier.

Président du jury, Philippe Tesson a affirmé lors de la proclamation du prix: "On a apprécié son caractère contemporain, sa densité. Un livre épais, construit, écrit, plein de sens différents, un livre complet." Il a ajouté: "C'est un romancier d'expérience, il a une œuvre derrière lui, il fallait un jour qu'il ait un prix. Et nous sommes ravis que ce soit nous qui lui donnions."

Serge Joncour avait déjà reçu le Prix Jean-Freustié en 1999 (Vu, Le Dilettante), le Prix France Télévisions en 2003 (U.V., Le Dilettante) et le Prix des Deux-Magots en 2014 (L'écrivain national, Flammarion).

Publié le 17 août, Repose-toi sur moi est l'histoire d'une styliste et mère de famille, Aurore, et d'un ancien agriculteur reconverti dans le recouvrement de dettes, Ludovic. Ils partagent la cour de leur immeuble parisien et se rencontrent car des corbeaux s'y sont installés. Leurs divergences pour régler ce problème les mènent à l'affrontement. Ils finissent par apprendre à se connaître.

Le roman s'est déjà écoulé à plus de 15000 exemplaires.

1 commentaire déjà posté

nadined (anonyme) - il y a 1 an à 22 h 21

J'apprécie vos critères de choix et votre désir de reconnaissance de l'oeuvre de Serge Joncour qui trace son sillon sans tapage et s'impose parmi les cadors de sa génération. J'ai éprouvé une grande dilection pour REPOSE-TOI SUR MOI , un roman hypnotique qui tatoue le lecteur.

close

S’abonner à #La Lettre