Lorena Canottiere, Grand Prix Artémisia de la BD féminine 2018 | Livres Hebdo

Par Léopoldine Leblanc, le 09.01.2018 à 15h31 (mis à jour le 09.01.2018 à 17h11) Prix littéraire

Lorena Canottiere, Grand Prix Artémisia de la BD féminine 2018

Lorena Canottiere - DR

Le jury a récompensé, mardi 9 janvier, l’artiste italienne pour sa bande dessinée Verdad (Ici Même, 2017).

L’artiste italienne Lorena Canottiere a reçu, mardi 9 janvier, le Grand Prix Artémisia de la bande dessinée féminine 2018 pour Verdad (Ici Même, 2017). La lauréate succède à Céline Wagner récompensée l’an passé pour son portrait du danseur japonais Tatsumi Hijikata, fondateur du butô, avec Frapper le sol (Actes Sud-L’An 2, 2016).
 

"Verdad" de Lorena Canottiere (Editions Ici Même) - Grand prix Artémisia de la BD féminine 2018 - EDITION ICI MÊME

Verdad dessine au crayon et à l’aquarelle le combat d’une jeune femme aux côtés des anarchistes catalans pendant la guerre d’Espagne. A l’unanimité, le jury a salué "la qualité artistique et littéraire de ce magnifique album" où l’auteure évoque l’expérience utopique de la communauté de Monte Verità dans le Tessin (Suisse) au début du XXe siècle. En plus de ses publications dans des revues et magazines italiens, Lorena Canottiere est l’auteure de la bande dessinée Ça pousse, publiée en Espagne, en Italie, en France, en Allemagne et au Chili par les éditions Diabolo en 2013.

Mentions spéciales

Depuis 2007, l’association Artémisia distingue tous les 9 janvier, date anniversaire de la naissance de Simone de Beauvoir, un album scénarisé et/ou dessiné par des femmes. Cette année, en plus du Grand Prix, le jury a attribué le prix Artémisia de la fiction historique à la scénariste Julia Billet et la dessinatrice Claire Fauvel pour La guerre de Catherine (Rue de Sèvres, 2017), récit de vie d’une adolescente juive pendant la Seconde Guerre mondiale. Aude Picault a remporté le prix Artémisia Humour avec Idéal standard (Dargaud, 2017) et Cécile Bidault le prix Artémisia Avenir pour L’écorce des choses (Warum, 2017).
 

Ornithomaniacs de Daria Schmitt chez Casterman, mention spéciale dessin 2018 - DARIA SCHMITT - CASTERMAN

Par ailleurs, le jury a tenu à rendre hommage à la dessinatrice et scénariste Chantal Montellier, cofondatrice du prix Artémisia avec Jeanne Puchol en 2007, en lui décernant la mention spéciale "Hors de Prix" pour l’album Shelter Market (Les Impressions Nouvelles, 2017). Une mention spéciale "Combat féministe" a récompensés l’album Paroles d’honneur (Les Arènes, 2017) où la romancière Leila Slimani et la dessinatrice Laetitia Coryn abordent la sexualité des femmes marocaines. Le jury a également salué le travail de Daria Schmitt avec la mention spéciale "dessin 2018" attribuée à Ornithomaniacs. Enfin, Gwénola Morizur et Fanny Montgermont ont été récompensé par la mention du "documentaire 2018" pour leur récit politique et écologique Bleu Pétrole (Bamboo, 2017).

La remise des prix aura lieu jeudi 11 janvier à Paris à partir de 18h30 à AgroParisTech, à Paris (5e).
close

S’abonner à #La Lettre