Les amants papillons | Livres Hebdo

Par Jean-Claude Perrier, le 09.02.2018 1er mars > Roman Chine > Bei Tong

Les amants papillons

La Cité interdite à Pékin. - CHRWITTM/FOTOLIA

Par un mystérieux auteur qui se fait appeler Bei Tong, le premier roman gay chinois, interdit dans son pays.

Ce roman est tout à fait exceptionnel, à plus d’un titre. Par son aventure éditoriale, d’abord. La première version a été publiée en 1998, c’est-à-dire "à chaud" par rapport à l’histoire qu’il raconte, sur un blog aujourd’hui disparu, Paradis des hommes et garçons chinois. Elle était signée par un certain Bei Tong, installé à New York, dont l’identité et le sexe n’ont jamais été dévoilés. Il se fa

Lire la suite (2 450 caractères)

S’abonner à livres Hebdo

Débloquez l’accès illimité aux articles et aux archives.

  • Classements et tableaux de bord
  • Meilleures ventes
  • Agenda événements
  • L’annuaire éditeurs & diffuseurs
  • Et plus encore...
je m’abonne

Acheter l’article [1,50€]

Il sera archivé et listé avec vos précédents achats depuis votre compte Livres Hebdo.

  • La version pdf et imprimable
  • L’accès aux documents annexes
  • L’archive disponible à vie
j’achète l’article

Thématique

Auteur cité (1)

close

S’abonner à #La Lettre