Du 25 au 28 janvier. "Les temps ont changé", écrit Franck Bondoux, délégué général, dans l’édito de présentation du 45e Festival international de la bande dessinée (FIBD) d’Angoulême. Entendez par là que l’enthousiasme des débuts ne suffit plus, que d’autres enjeux que celui de la simple participation priment et que l’événement doit "impérativement prendre en compte les attentes de tous ses acteur

Lire la suite (1 110 caractères)

S’abonner à livres Hebdo

Débloquez l’accès illimité aux articles et aux archives.

  • Classements et tableaux de bord
  • Meilleures ventes
  • Agenda événements
  • L’annuaire éditeurs & diffuseurs
  • Et plus encore...
je m’abonne

Acheter l’article [1,50€]

Il sera archivé et listé avec vos précédents achats depuis votre compte Livres Hebdo.

  • La version pdf et imprimable
  • L’accès aux documents annexes
  • L’archive disponible à vie
j’achète l’article
close

S’abonner à #La Lettre