Cinq projets éditoriaux aidés et deux livres de cinéma primés par le CNC | Livres Hebdo

Par Vincy Thomas, le 02.05.2018 à 21h48 (mis à jour le 02.05.2018 à 22h00) Lauréate

Cinq projets éditoriaux aidés et deux livres de cinéma primés par le CNC

Le Centre national du cinéma et de l'image animée a révélé le 2e Prix du livre de cinéma, qui récompense un ouvrage publié chez P.O.L., et une mention spéciale. Cinq projets de livres de cinéma ont reçu une aide lors du 3e appel organisé par l'institution.

Pour sa deuxième édition, le Centre national du cinéma et de l’image animée (CNC) a décerné le Prix du livre de cinéma.

Le jury présidé par la comédienne Emmanuelle Devos a choisi comme lauréat La voix manquante de Frédérique Berthet, paru en janvier aux éditions P.O.L., dans la collection « Trafic ». Le Prix est doté de 10 000 € : une somme de 5 000€ pour l’auteure et 5 000€ versés à l’éditeur à des fins de promotion du livre primé. 

L'auteure retrace l’apparition fugitive et inoubliable de Marceline Loridan dans le film Chronique d’un été, une enquête à moitié sérieuse de Jean Rouch et Edgar Morin. Dans ce film de cinéma-vérité qui a reçu le Grand prix de la Semaine de la critique à Cannes en 1961, les souvenirs poignants de la déportation de Marceline sont stylisés.

« La Voix Manquante interroge avec intelligence et sensibilité, le rapport à l’Histoire, au cinéma et au temps : je suis heureuse que le Prix du livre de cinéma 2018 soit remis à cet ouvrage. » a déclaré Frédérique Bredin, Présidente du CNC.

Frédérique Berthet a dédié son livre à Paul Otchakovsky-Laurens et a remercié la BnF : « C’est parce que j’ai écouté les archives orales et sonores de Jean Rouch sur le tournage du film que j’ai pu faire ce livre inspiré par Marceline » a-t-elle expliqué lors de la remise du prix.

L’éditeur Frédéric Boyer, successeur de Paul Otchakovsky-Laurens à la tête les éditions P.O.L, affirme que sa « maison sera toujours avec le cinéma. »

Marceline Loridan, également présente, n’a pas été économe en éloges : « C’est un chef d’œuvre. J’en ai déjà acheté pas mal, que je distribue. Je suis fière que vous ayez reconnue ma voix entre Jean Rouch et Edgar Morin. »

Une mention spéciale

Le jury a aussi attribué une mention spéciale à 30 Secondes en Arizona. Dans ce court ouvrage édité par Espaces & Signes, d’Adrien Gombeaud. L’auteur invite à redécouvrir la ville de Tombstone en Arizona à travers le cinéma. La cité a été le théâtre d’un duel éclair en 1881 entre quatre défenseurs de l’ordre et cinq bandits, événement qui a inspiré de nombreux réalisateurs : J. Ford, L. Kasdan et J. Sturges, entre autres. Mais comme l’a spécifié Adrien Gombeaud : « Ce lieu bien réel a toujours été filmé mais jamais capté puisque tous les tournages ont été réalisés ailleurs… » 

La maison d’édition, qui a trois ans d’existence, publie de nombreux ouvrages sur des lieux mis en scène par le cinéma, de Rome à San Francisco, de Bombay à Berlin, en passant par Montmartre.
 
Le Jury, présidé cette année par la comédienne Emmanuelle Devos, se composait de Salma Belabes (rédactrice en chef du magazine Ecran Total), des journalistes François Busnel (émission La Grande librairie sur France 5) et Marie-Laure Delorme (Le Journal du Dimanche), de Vincent Monadé (Président du Centre National du Livre), de Claire Ponty (responsable des affaires publiques du groupe FNAC) et du libraire Christian Thorel (« Les Ombres blanches » à Toulouse).
 

Les cinq projets de livres aidés par le CNC

Lors de la soirée du 2e Prix du Livre de Cinéma, le CNC a proclamé la liste d’ouvrages sélectionnés dans le cadre  de l’appel à projets pour l’édition de livres de cinéma, dont l’objectif est d’accompagner des maisons d’édition en amont de la publication. Après avoir soutenu treize projets en 2017, le Jury a décidé, pour cette 1ère édition 2018, de verser une aide à 5 ouvrages prochainement publiés :
  • Cinéma Makers, un tour d’Europe des cinémas, d’Agnès Salson et Mikael Arnal, édité par Le Blog Documentaire (9 000 €)
  • Diario di un Maestro (Journal d’un instituteur), dirigé par Federico Rossin, édité par l’Arachnéen (9 000 €)
  • Chris Marker, l’Homme-monde, dirigé par Jean-Michel Frodon, Raymond Bellour et Christine Van Assche, édité par la Cinémathèque française (5 000 €)
  • Omecitta, de Chantal Stoman, édité par les Editions de l’Oeil (3 000 €)
  • Lettres & Scénario, de Vincent Ravalec et Elise Morin, édité par Arte Editions (3 000 €)
close

S’abonner à #La Lettre